Fiche

Acidocétose diabétique

À retenir

La carence en insuline induit une lipolyse et une production d’acides (corps) cétoniques, ce qui provoque une acidose métabolique.


Les signes cliniques sont une fatigue voire un état comateux, une déshydratation sur polyurie, une halène cétonique (fruitée) et une respiration de type « Kussmaul ».


La thérapie doit viser à corriger l’hypovolémie, le manque d’insuline, la glycémie, la déshydratation et les électrolytes.


Complications: l’insuffisance cardiaque et l’œdème cérébral

Polyurie   Détresse respiratoire   Fatigue  

Fiche rédigée par Hauschild

Selon le degré de l’acidocétose, des maux de ventre, une fatigue voire un coma peuvent s'installer.

Le diabète de type 1 se présente de manière aiguë avec décompensation métabolique qui, pour environ 30% des patients, inclus la présence d’une acidocétose requérant un traitement immédiat et intensif.


Carence en insuline–>lipolyse–> acides cétoniques:

  1. l’acide acétyl-acétique (AcAc)
  2. l’acide 3-béta-hydroxybutyrique (3HB)
  3. l’acétone (en bien moindre quantité).

Cet apport d’ions H+ plasmatiques provoque une acidose métabolique.

L’élimination rénale des corps cétoniques est sous forme de sel de sodium et de sel de potassium.

Signes cliniques: polyurie, polydipsie, fatigue et vision trouble


http://www.merckmanuals.com/fr-ca/professional/troubles-endocriniens-et-métaboliques/pathologies-hypophysaires/galactorrhéehttps://www.pedlaus.ch/catalog/pedlaus_specialite_0020

Prise en charge aux urgences

Mesurer:

  • la glycémie, une gazométrie et les corps cétoniques sanguins
  • Bilan complet si diagnostic
  • Acidocétose diabétique si: glycémie élevée, pH < 7.3, corps cétoniques sanguins > 1.5 mml/L

Traitement:


  • Réhydratation initiale : Bolus NaCL 0.9% 10 ml/kg sur 20-30 min jusqu’à 3 x.
  • Insuline en i.v. ou s.c.
  • Substitution de liquides, compenser des pertes potassiques et re-sucrer



  • Réhydratation sur 48 heures.
  • Correction de l’acidocétose sur 12-24 heures
  • Correction de la glycémie sur 12-24 heures
  • Correction des pertes potassiques et sodiques

Déshydratation, choc hypovolémique, respiration Kussmaul et oedème cérébral