Fiche

Diabète type 1

À retenir

Le diabète de type 1 est la maladie chronique la plus fréquente chez l’enfant et adolescent. Le diabète de type 1 se présente de manière aiguë avec les signes cliniques de polyurie, polydipsie, fatigue et perte de poids ou par une décompensation métabolique qui, en environ 30% des patients, inclus la présence d’une acidocétose requérant un traitement immédiat et intensif.


Les patients ont besoin d’une thérapie insulinique à vie ainsi qu’un suivi clinique rapproché, car les options de…

Polyurie   Détresse respiratoire   Fatigue  

Fiche rédigée par Hauschild

Le diagnostic de diabète de type 1 implique beaucoup de stress psychologique pour l’enfant/le patient et sa famille, surtout car jusqu’à 85% des nouveau cas n’ont pas d’histoire familiale positive.

La chronicité de la maladie est souvent accompagnée de frustrations.

L'insuline est la seule hormone hypoglycémiante.


Définition du diabète: glycémie à jeun ≥ 7.0 mmol/l ou glycémie ≥ 11.1 mmol/l avec signes cliniques ou HbA1c ≥ 6.5 % ou hyperglycémie glycémie provoquée 2-h PG ≥ 11.1 mmol/l .



La C-peptide est un marqueur de la sécrétion insulinique


Types de diabète:

  • Diabète Type 1 (destruction des cellules β, déficit absolu d’insuline )
  • Diabète Type 2 (diminution progressive de la sécrétion d’insuline dans un contexte de résistance à l’insuline)
  • Diabète gestationnel (GDM) (diabète diagnostiqué dans le 2ème ou 3ème trimestre de la grossesse sans que ce soit un diabète classique)
  • Diabète spécifique du à une autre cause: (monogenic diabetes syndromes such as neonatal diabetes and maturity-onset diabetes of the young [MODY]), diseases of the exocrine pancreas (such as cystic fibrosis), and drug- or chemical-induced diabetes (such as with glucocorticoid use, in the treatment of HIV/AIDS or after organ transplantation)

En Suisse, l’incidence chez l'enfant et adolescent de < 16 ans est estimée à 14.4/100,000 habitants par an.

La prévalence est estimée à environ 1.5 sujets/1000 (patients âges < 20 ans) des facteurs génétiques, épi-génétiques, immunitaires et de l'environnement semblent à l'origine du processus auto-immun.




Mesurer: glycémie, gazométrie, corps cétoniques sanguins, C-Peptide, autoanticoprs spécifiques.


Thérapie substitutive par insuline : La thérapie doit toujours être adaptée aux besoin individuels de l'enfant et requiert une éducation thérapeutique specialisée. Des guidelines pour la thérapie ont été publiés par l'ISPAD .

Surveillance de la glycémie, en capillaire ou en continu en sous-cutané (CGM) et des corps cétoniques



HbA1c entre 6.5% et 7.5%


< 3-4 hypoglycémies légères à modérés /semaine

Absence d'hypoglycémie sevère


Glycémie préprandiale entre 4 et 8 mmol/L

Complications aigues:

  • Hyperglycémie et décompensation Macintosh en cas d'interruption de la thérapie
  • Hypoglycémie en cas de surdosage

Complications à long terme:

  • Troubles cardiovasculaires
  • Troubles rétiniens
  • Nephropathie
  • Neuropathie
  • Pociot F1, Lernmark Å2. Genetic risk factors for type 1 diabetes. Lancet. 2016 Jun 4;387(10035)