Fiche

Hyperthyroïdie

À retenir

L’hyperthyroïdie est caractérisée par une production excessive d’hormone thyroïdienne le plus souvent secondaire à une stimulation immunologique des récepteurs à la TSH.

En pédiatrie, la prévalence est de 1 pour 10’000 avec une prédominance féminine.

Tachycardie   Perte de poids   Hyperexcitabilité  

Fiche rédigée par S. Stoppa-Vaucher

Les patients peuvent se plaindre de palpitations, nervosité, tremblement des mains, sudation, intolérance à la chaleur, insomnie, diminution des performances scolaires, perte de poids alors que l’appétit est conservé. La vision peut être affectée.

L’énurésie secondaire est parfois rapportée.

La TSH contrôle la production d’hormones par la glande thyroïdienne en se fixant sur son récepteur spécifique au niveau des cellules folliculaires. Lorsque la présence d’anticorps stimule ce même récepteur, ils induisent une production non contrôlée d’hormones thyroïdiennes et la TSH devient indétectable, permettant le diagnostique de maladie de Basedow .

Les symptômes classiques de l’hyperthyroidie sont secondaires à l’action des hormones thyroidiennes (T4 libre/T3 libre) sur leur récepteur tissulaire. Les anticorps anti-récepteurs à la TSH peuvent être transmis par la mère à son foetus provoquant une hyperthyroidie foetale ou néonatale dans 10% des cas. L’infiltrat lymphocytaire est responsable des manifestations extra-thyroïdiennes (accumulation de glycosaminoglycan dans la peau et les tissus périorbitaire).

Bilan hormonal (TSH, T4 libre, T3 libre)

  • Anticorps anti-récepteur à la TSH, Ac anti-thyroglobuline, AC anti-TPO (microsomiaux)
  • béta-bloquant pour diminuer les effets cardiotoxiques (tachycardie notamment) et palier au délai d’action des anti-thyroidien de synthèse (ATS).
  • ATS: seul le carbimazole est utilisé chez l’enfant


Les beta bloquants sont sevrés après environ 1 mois.
La demi-vie de la T4 étant de 5-7 jours, l’effet du carbimazole est attendu après 3-4 semaines. Le traitement au minimum 2 ans. 30% des cas avec rémission après 2 ans. L’adaptation du dosage se fait sur la base de la T4l (TSH restant supprimée longtemps.)

Le carbimazole peut induire une neutropénie et /ou une hépatite. Bilan sanguin avant introduction du traitement (hyperthyroidie peut induire une leucopénie modérée ou une élévation transitoire des transaminases).

Le risque de rechute est important. Un traitement radical par chirurgie ou thérapie ablative par iode123 peut être proposé selon l’évolution.

  • -Eur J Endocrinol. 2017 Aug;177(2):R59-R67. doi: 10.1530/EJE-16-0938. Epub 2017 Apr 5.
  • -Int J Pediatr Endocrinol. 2014;2014(1):10. doi: 10.1186/1687-9856-2014-10. Epub 2014 Jun 16.