Fiche

Réanimation cardio-pulmonaire primaire

À retenir

L’efficacité dépend d’une RCP de haute qualité:

  • taux de compression adéquat (au moins 100 compressions / minute)
  • une profondeur de compression adéquate (au moins un tiers du diamètre du thorax en PA)
  • recul complet de la poitrine après chaque compression
  • minimisation des interruptions de compression
  • évitant une ventilation excessive

 

Un sauveteur: Cycles de 30 compressions et 2 insufflations


Deux sauveteurs: cycles de 15 compressions et 2 insufflations

Apnée   Bradycardie   Coma  

Fiche rédigée par Hauschild

Un secouriste doit immédiatement commencer les compressions thoraciques, tandis qu'un deuxième secouriste se prépare à commencer les ventilations avec un masque. La ventilation est extrêmement importante en pédiatrie en raison du pourcentage élevé d'arrêt cardiaque sur asphyxie pour lesquelles les meilleurs résultats sont obtenus par une combinaison de compressions thoraciques et de ventilations.

 

Tandis qu'un secouriste effectue des compressions thoraciques et un autre des ventilations, les autres secouristes doivent se procurer un moniteur / défibrillateur, établir un accès vasculaire et calculer et préparer les médicaments envisagés.

Un sauveteur: Cycles de 30 compressions et 2 insufflations


Deux sauveteurs: cycles de 15 compressions et 2 insufflations

 

Il est raisonnable de ventiler avec 100% d'oxygène pendant la RCP car les informations concernant la concentration optimale en oxygène inspiré sont insuffisantes.

 

L’efficacité dépend d’une RCP de haute qualité:

  • taux de compression adéquat (au moins 100 compressions / minute)
  • une profondeur de compression adéquate (au moins un tiers du diamètre du thorax en PA ou environ 4 cm chez les nourrissons et les enfants en bas âge, environ 5 cm chez les enfants)
  • recul complet de la poitrine après chaque compression,
  • minimisation des interruptions de compression et évitant une ventilation excessive.

Fréquence cardiaque


Fréquence respiratoire;


Saturation en oxygène

Pression artérielle;


l’état de conscience;


si gazométrie : pH, PaO2, PaCO2, SpO2, HCO3 et BE.

Inattention du secouriste aux détails,

Fatigue du secouriste


Interruptions longues ou fréquentes pour sécuriser les voies respiratoires, vérifier le rythme cardiaque et déplacer le patient.


Malheureusement, les ventilations sont parfois retardées car le matériel (sac, masque, oxygène, voies respiratoires) doit être mobilisé.

Les compressions thoraciques ne nécessitent que les mains d'un sauveteur volontaire.