Fiche

Détresse respiratoire haute : « Faux-croup »

À retenir

« Faux-croup » : 

  • Début brutal
  • Toux aboyante, voix enrouée
  • Stridor inspiratoire (parfois 2 temps)
  • Peu de fièvre, rhume, contexte épidémique
  • Différents degrés de sévérité, mais < 1% sont intubés
Tachypnée   Toux   Détresse respiratoire  

Fiche rédigée par Hauschild

Sentiment d'"asphyxie"

Evaluation de la gravité : classer

- Léger : pas ou peu de stridor, pas de détresse respiratoire visible au repo


- Modéré : stridor et détresse respiratoire visible au repos, mais sans agitation


- Sévère : 

  • Stridor aux 2 temps, détresse respiratoire importante, léthargie ou agitation
  • Signes cliniques d’épiglottite
  • Etat hautement fébrile, « toxique »

- Très sévère (situation de réanimation) :

  • Détresse respiratoire majeur, voire pauses respiratoire
  • Etat confusionnel, voir coma

- Patients à risque élevé :

  • AP d’intubation
  • Rétrécissement connu des voies aériennes, y c. syndrome de Down par ex


Buts de la prise en charge :

 

A. Diminuer


  1. La sévérité et la durée de la maladie
  2. L’anxiété des parents et de l’enfant
  3. Le nombre d’hospitalisation et d’intubations !

- Avec les parents, respecter la position de l’enfant, sauf situation de réanimation

- Triade thérapeutique :

  • Oxygène : à donner d’emblée à tout enfant en détresse respiratoire sévère
  • Corticoïdes : si croup > léger
  • Adrénaline en nébulisation : en 1ere intention si détresse modérée à sévère avec oxygène !

- Antipyrétiques et anti-inflammatoires : non essentiels, plutôt pour les symptômes d’accompagnement (douleurs g• Saturation :

  • « Croup » = maladie des voies aériennes supérieures et pas des poumons, donc les échanges gazeux sont préservés
  • Baisse de la saturation est un signe tardif (faux-croup sévère, enfant épuisé)
  • Prise de la saturation n’est pas prioritaire sauf situation sévère

- Examens paracliniques : aucun


Dosages des médicaments :


1. Adrénaline en nébulisation (aérosols)

 

2. Corticoïdes :
a. PO Dexaméthasone 0,6 mg/kg (dose unique) ou

Prednisone/prednisolone 1 mg/kg
b. RECT Prednisone 5-10 kg 1/2 supp 100 mg (biodisponibilité 30%)

10-20 kg 1 supp 100 mg (biodisponibilité 30%)


c. IM Dexaméthasone 0,6 mg/kg (dose unique)


- RAD immédiat après prise de dexaméthasone si Faux- croup léger


- RAD après 2- 4 heures si FC modéré, enfant s’hydratant, en bon état général

- 3 heures après l’adrénaline si le stridor et la détresse respiratoire ont disparu au repos

- Toutes les autres situations nécessitent en général une hospitalisation

  • Réaction allergique
  • Trauma
  • Anomalie congénitale (hémangiome sous- glottique)



Y penser si: 

  • Aspect « toxique, fièvre élevée
  • Bavage, n’avale pas, anxiété
  • Mauvaise réponse au traitement, en particulier à l’aérosol d’adrénaline
  • < 3 mois


  • Bjornson C, Johnson DW. Croup in the pediatric emergency department. Paediatr Child Health 2007; 12:473-7. Mazza D et al. Evidence based guideline for the management of croup. Aust Fam Physician 2008;37:14- 20. Bjornson C et al. Nebulized epinephrine for croup in children. Cochrane Database Syst Rev. 2011 Feb 16;2:CD006619.